pepit2

Eh non, ceci n'est pas à proprement parler une recette, mais plutôt un solution de contournement, qui prend l'allure d'une petite protestation, d'un moyen coup de gueule, ou d'une vraie indignation de consommatrice... au choix.

Certains me trouvent, pour reprendre l'expression, "complètement Zinzin", ils ont peut-être raison, car quelques fois mon amour du "fait maison" me fait travailler comme un petit chinois... Et me fait briller dans l'art du grand n'importe quoi... Mais quand même, parfois, faut pas abuser...

L'autre jour, j'avais besoin de pépites de chocolat. Je ne voulais pas concasser du chocolat en tablettes pour obtenir des pépites grossières comme pour les cookies. Il m'en fallait des rondes, petites, régulières, pour la réalisation de mes pains au lait...

Par curiosité, j'ai regardé le prix pour un sachet de 100 g... Au secours...

Cela m'aurait coûté 2,23 euros chez Leclercq, le moins cher des Edouard, pour 100 g de pépites calibrées de la marque Vah...(et c'est même pas bon, des crottes de lapin, du chocolat de cantine, comme celui, tout sec, tout blanchi, tout beurk, qu'on nous donnait avec une tranche de pain pour le goûter en CE1...)

Or, une tablette de chocolat Nestlé Dessert (mon préféré en consommation pâtissière courante), ça coûte autour de 80 centimes d'euro les 100 g... Ma gourmandise n'a fait qu'un tour... Faut pas abuser, quand même, non... C'est pas parce que ça s'appelle "pépite" que ça doit se négocier à prix d'or !!!

Mes pépites, je les ferai moi-même... Désolée, Edouard... C'est pour le principe... J'achète pas un chocolat même pas bon 3 fois le prix de la matière première juste parce qu'il est formaté comme je le voudrais...

C'est quand même pas bien compliqué... Vous faites fondre du chocolat (celui que vous aimez, du bon !!) au bain marie, et vous le laissez tiédir tranquillement dans la casserole sortie du bain marie(1/2 heure environ). Ensuite vous le transvasez dans une poche à douille à embout fin (2 mm).

Vous vous asseyez confortablement sur une chaise, vous mettez une musique sympa, vous posez devant vous une feuille de papier sulfurisé ou une Silpat... Avec la poche à douille presque mise à l'horizontale, vous laissez tomber une goutte de chocolat fondu, vous soulevez légèrement la douille pour que le fil de chocolat se coupe tout seul et retombe gracieusement sur la goutte formée, et vous continuez ainsi votre travail de pointilliste, jusqu'à épuisement de la matière première...

Et vous dites "Merde" aux grands sbires professionnels de la consommation qui se foutent du monde ! (vous noterez que c'est la première fois que je jure ici, en gras en plus, façon Jean-Pierre Coffe, mais faut arrêter de délirer...)

pépit1

Pour ceux qui ont besoin de souffler un peu, l'exercice est épatant ; ça détend, ça sent bon, c'est joli... C'est presque hypnotique !!

Ensuite on laisse refroidir quelques heures, et on décolle en tordant le support pour stocker dans un bocal hermétique. 

Alors suis-je vraiment zinzin, ou est-ce que c'est la société de consommation qui s'y colle ? A vous de voir... (mais bon, je suis peut-être un tout petit peu zinzin tout de même...).

Quoi qu'il en soit, je n'en démordrai pas, il faut parfois prendre le temps, ce n'est jamais du temps perdu, ou inutile, c'est du temps investi dans le retour aux choses vraies, simples, et souvent plus économiques !

Et c'est aussi éducatif, ça permet aux enfants d'avoir une vision du travail bien fait, appliqué, artisanal, avec un résultat qui se mérite, même pour les plus petites pépites du monde. Et puis, c'est forcément utile, puisque c'est joli...

Et les pains au lait sont bien meilleurs avec ces pépites de chocolat pleines de goût. Du coup, on les mange plus lentement, hé hé !

Sur ces bonnes paroles et astuces, qui sous leurs airs humoristiques, sont pleines de sagesse, méditez bien, et passez une belle journée !!

Accédez à toutes les recettes de Bec sucré Bec salé en un coup d'oeil avec le Sommaire dynamique !

  Si vous souhaitez être informé(e) par mail lors de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la Newsletter (colonne de droite), puis cliquez sur "être prévenu à chaque nouveau message publié par ce blog"