macfimo

C'est en faisant n'importe quoi que l'on devient n'importe qui...

Le macaron rend fou celui ou celle qui les a déjà réussis en cuisine. Trop de possibilité de couleurs, de saveurs vous font tourner la tête. Je ne suis pas la seule, j'en connais au moins une, une VRAIE addicte comme moi... Elle habite  juste en face, on finira j'espère dans la même clinique où l'on met une petite chemise qui s'attache dans le dos à ceux et celles qui souffrent de macaronite aigüe. Je suis sûre que bien souvent on en confectionne en même temps, chacune dans notre cuisine.

C'est ludique, c'est joli, ça vide la tête. C'est un petit pincement au cœur chaque fois qu'une fournée démarre, et que l'on a les doigts croisés dans le dos pour conjurer le mauvais sort même après en avoir réussi quelques centaines, ou milliers... Et un émerveillement total à chaque sortie du four, quand la collerette est là, et le bombé lisse et parfait, la couleur intacte...

Former les coques avec la douille en tirant la langue, assembler les moitiés jumelles comme un enfant qui joue au mémory, étaler la ganache et se détendre, et puis regarder, admirer ce petit bijou de perfection... avant de le bouziller d'un coup en croquant dedans... SCRONCH !!!! MMMMmmmmm... Ce sont des émotions que l'on recréée sans hésiter, sans tarder, sous tous les prétextes, quitte à distribuer des macarons à tout le quartier!!

Ces livres, tous ces livres que j'ai compulsé pendant des mois, ces sites internet entièrement dévoués à la cause de ce petit gâteau ne m'ont pas apporté toutes les réponses à mes questions. Ils m'ont juste fichu la trouille, et fait reculer le moment ma première tentative...

Soyez gentils, ne me demandez jamais de faire bien une chose dont je ne comprend pas l'utilité ou la finalité, c'est fichu d'avance, je ne marche pas...

Aujourd'hui, à force d'y réfléchir, je crois avoir compris beaucoup des choses essentielles que l'on devrait savoir avant de se lancer. Alors l'idée d'un livre m'est venue. Oh, un tout petit, en auto édition limitée, juste pour m'amuser. J'ai le titre, j'ai les photos... C'est juste que... Y'aurait pas quelqu'un qui pourrait me vendre du temps, pour ajouter 1 ou 2 heures de temps libre à mes journées???

Et hier soir, voilà... C'est arrivé ; rupture de stock de poudre d'amande... en manque de matière première, je me suis jetée sans réfléchir sur la boite de pâte à modeler des enfants, j'en ait extirpé un peu de pâte FIMO, et tourne roule boule, voici des macarons qui n'ont rien à faire ici, parce qu'ils ne se mangent pas... Mais j'm'en fiche, je me suis bien amusée...

Ils sont pour ma voisine, mon amie, aussi fêlée que moi dans ce domaine (dans les autres domaines, j'ai de la marge, je sais...). Mais bon, ils ne sont pas aussi beaux (ni bons non plus, pffff.... forcément) que les vrais. Ce sera pour rêver, les  mauvais jours, ceux sans poudre d'amande, sans blancs d'œufs ou sans sucre glace.... Les jours comme hier soir !!

Joyeux anniversaire Catherine !!

Accédez à toutes les recettes de Bec sucré Bec salé en un coup d'oeil avec le Sommaire dynamique !

Si vous souhaitez être informé(e) par mail lors de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la Newsletter (colonne de droite)